Fraude

Selon le dictionnaire Larousse, une fraude est un acte malhonnête fait dans l’intention de tromper en contrevenant à la loi et aux règlements. Dans le domaine informatique, le mot fraude désigne un acte délictueux commis au moyen d’un ordinateur. Toujours selon le Larousse, la cybercriminalité se définit donc comme l'ensemble des infractions pénales commises sur les réseaux de télécommunication, en particulier internet.

Il s’agit donc d’une nouvelle forme de criminalité et de délinquance qui se distingue des formes traditionnelles en ce qu’elle se situe dans un espace virtuel, le « cyberspace ». On peut regrouper la cybercriminalité en trois types d’infractions.

  • Les infractions spécifiques aux technologies de l’information et de la communication : parmi ces infractions, on recense les atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données, les traitements non autorisés de données personnelles (comme la cession illicite des informations personnelles), les infractions aux cartes bancaires, les chiffrements non autorisés ou non déclarés ou encore les interceptions.
  • Les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication : cette catégorie regroupe la pédopornographie, l’incitation au terrorisme et à la haine raciale sur internet, les atteintes aux personnes, les atteintes aux biens.
  • Les infractions facilitées par les technologies de l’information et de la communication, que sont les escroqueries en ligne, le blanchiment d'argent, la contrefaçon ou toute autre violation de propriété intellectuelle.

La fraude est un délit qui peut être perpétré avec ou sans l’aide des technologies d’information et de communication. Dans les deux cas, il est utile que la victime ou un témoin s’adresse à la Police pour signaler la fraude.

Les victimes de fraudes transeuropéennes, peuvent se tourner vers le Centre européen des consommateurs (CEC) pour les signaler. Le CEC va s’efforcer, via son réseau européen, de leur apporter une aide rapide.

Dernière mise à jour